George Best, les meilleures anecdotes

George Best était un joueur de foot nord-irlandais considéré comme l’un des meilleurs de sa génération en tant qu’attaquant. Il est né à Belfast (Irlande du Nord), le 22 mai 1946 et est décédé à Londres (Angleterre) le 25 novembre 2005. Georges Best était particulièrement remarquable comme joueur pouvant évoluer aux postes d’attaquant et d’ailier. C’était un joueur vivace possédant une technique sensationnelle et un sens du dribble unique a son genre. Durant sa carrière, partout où il a eu à passer, il a marqué les esprits notamment en Angleterre lorsqu’il évoluait du côté de Manchester United. Il a connu de nombreux succès tels que le Ballon d’or remportés en 1968. Voici les meilleures anecdotes qui ont marqué sa carrière.

Le jour où il devint le « cinquième Beatles »

C’était en 1966, lors d’un match de quart de final de la Coupe des clubs champions, opposant Benfica Lisbonne à Manchester United. Georges Bestavait alors réalisé ce jour la une performance qui allait faire date dans l’histoire du football européen et même mondial. Il avait étalé tout son talent et éclaté aux yeux du monde du football, en aidant Manchester United de battre Benfica par un score de 5 buts à 1. Alors qu’en face, il y’avait un certain Eusébio. Un journal local avait alors titré « Un Beatles nommé Best écrase Benfica ». Et c’est à partir de ce jour-là que Georges Best est devenu « le cinquième Beatles ».

Le jour où il paria avec Mike Summerbee

Georges Best, lors de la saison 1967-1968, alors qu’il évoluait du côté de Manchester United, avait fait un pari avec un certain Mike Summerbee. Ce dernier était attaquant et grand rival du joueur puisqu’il évoluait du côté de City, l’ennemi juré de United. Le pari consistait à se faire payer un champagne par le vainqueur du championnat cette saison au Manchester’s Cabaret Club. Au finish, ce sont les SkyBlues qui s’emparaient du titre. Alors Summerbee pensait que Best n’allait pas tenir son pari. Malgré sa tristesse, Georges Best avait bien tenu son engagement en rencontrant Summerbee au Manchester’s Cabaret Club.

Le jour où il prit un vol Majorque/Manchester pour se faire couper les cheveux

Cette anecdote a été racontée par George Best à un journaliste. Un jour, il était obligé d’écourter ses vacances à Majorque et de prendre subitement un vol pour Manchester. Le footballeur était tenu de faire ce trajet uniquement pour aller chez son ami coiffeur Malcolm Wagner, le seul à qui il a confiance pour s’occuper de ses cheveux. Un caprice de 56 pounds, 12 shillings et 6 pence, montant indécent à cette période, dont s’est payée la star de United, prouvant ainsi le niveau d’excentricité qu’il pouvait se permettre. Georges Best avait répondu au journaliste que le soleil était difficilement tenable lorsqu’on a de longs cheveux.

Le jour où il tomba sous le charme d’une jolie danoise

Avant un match amical à Copenhague, en début de saison, george best était été séduit par une jeune et belle Danoise âgée de 21 ans, alors qu’elle était venue pour un autographe. Alors, le footballeur décida de solliciter un journal local pour retrouver la jeune fille qui se nomme Eva Haraldsted. Un appel à témoins avait été publié par le Journal. Ce qui s’avéra payant pour le joueur qui contacta la jolie blonde pour la faire illico presco dans le Nord de l’Angleterre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *