En fonction des besoins des utilisateurs, il existe des chaudières plus ou moins puissantes. L’on peut en trouver à partir de 8 kW jusqu’à 35 kW. Les modèles de base ne sont utilisés que pour chauffer l’habitation, mais il existe aussi des modèles mixtes qui permettent de chauffer l’eau sanitaire. Ces modèles mixtes nécessitent une plus grande puissance de chauffage. Le plus grand inconvénient avec ces chaudières électriques est leur grande consommation en électricité. Cependant, il existe des moyens de réduire cette consommation.

Un chauffage électrique consomme beaucoup d’énergies

Combien consomme une chaudière électrique,L’efficacité de chauffage d’une chaudière électrique dépend de plusieurs facteurs. Parmi cela figurent la puissance de l’appareil, la surface et le volume à chauffer, la qualité de l’isolation du bâtiment, ainsi que la température recherchée. D’une part, une chaudière électrique classique ne convient pas à toutes les habitations comme chauffage central. En effet, il faut que le bâtiment soit approprié, c’est-à-dire qu’il soit bien isolé par les murs et par la toiture.

L’idéal est qu’il soit équipé de vitrage à haut rendement pour limiter la consommation électrique. La chaudière électrique classique ne convient donc qu’à un logement de petit espace. D’une autre part, une chaudière électrique classique est idéale à utiliser comme chauffage d’appoint dans les grandes habitations avec une famille nombreuse, plutôt que comme chauffage central. L’énergie estimée pour chauffer une surface de 100 mètres carrés est de 20 à 28 kW. Ainsi, des solutions ont été apportées pour remédier à ce grand inconvénient afin que la chaudière électrique reste avantageuse.

Comment minimiser la consommation en électricité d’une chaudière électrique ?

Le coût annuel d’utilisation de la chaudière électrique est très important, surtout pour un grand logement. Plusieurs démarches efficaces peuvent permettre de réduire sa consommation électrique. D’abord, il suffit de baisser la température de la chaudière d’un degré une heure avant d’aller dormir, et de 3 à 4 degrés lorsque l’on quitte la maison plus de deux heures. Puis, il ne faut chauffer uniquement que les pièces utilisées. Par la suite, il est important d’entretenir la chaudière car son efficacité peut baisser de 50% si elle est défectueuse ou mal réglée. Ces différents réglages permettent de réaliser jusqu’à 25% d’économie en électricité. D’une autre manière, il existe des chaudières électriques à basse température qui réduisent de 15% l’électricité consommée par rapport aux modèles classiques.

Néanmoins, ces appareils nécessitent des équipements comme les radiateurs à basse température, ainsi que des appareils de régulation comme les thermostats d’ambiance et l’horloge programmable. Un thermostat d’ambiance associé à une sonde extérieure permet d’améliorer l’efficacité énergétique des logements en limitant la consommation et en optimisant la température intérieure souhaitée en fonction de la température extérieure.

Quant à l’horloge de programmation, elle peut faire réaliser 10% à 20% d’économie en chauffage. De ce fait, la chaudière ne se remettra en route qu’à l’heure qui a été programmée. La chaudière électrique peut aussi être associée à une climatisation réversible. Des vannes thermostatiques peuvent être installées en vue d’adapter la température selon la situation de la pièce. Les pièces exposées au soleil seront moins chauffées par rapport aux autres pièces. En tout, ces différents moyens ont permis aux chaudières électriques de rester économiques et pratiques.